Kiss in the Dark d’Anne Quaderi

kiss in the dark création d'Anne Quaderi
création kiss in the dark

Anne Quaderi

Kiss in the Dark.

Kiss in the Dark est une pièce en cours de création de la danseuse et chorégraphe Anne Quaderi qu’elle présentait au terme de sa résidence à la Fabrique de la danse. Elle a déjà signé en 2021 un premier trio, Trauma, mon corps qui bat, qui s’intéressait au stress post-traumatique (lire notre article).

Pour cette création, Anne Quaderi a souhaité mener un travail sur les émotions et leurs transcriptions corporelles. Elle s’est tournée vers la langue des signes pour amorcer sa recherche. Un vocabulaire qu’elle s’est appropriée et a incorporé à sa danse pour exprimer les différents états émotionnels qu’elle parcourt tout au long de sa chorégraphie. D’autres éléments tout autant importants ont nourri sa recherche à la croisée de l’histoire du féminisme et des représentations du corps féminin dans l’art.

Mais Kiss in the Dark tire aussi son titre d’une chanson du duo japonais Pink Lady datée de 1979, soit en pleine période disco. Un univers que la chorégraphe n’hésite pas à convoquer avec une tenue de scène d’un rose brillant, veste à épaulettes et à large col, plus proche des années disco que du rose ‘barbie’.

kiss in the dark d'anne quaderi

Si elle endosse cette couleur c’est bien, par un renversement assumé, pour en contester une assignation genrée résignée. Et ce n’est pas plus la trace d’une insouciance festive : les émotions qu’elle traverse devant nous ne semblent pas des plus tranquilles.

Comment ne pas voir qu’une partie de cette traversée chorégraphique qu’il nous est proposé de suivre se fait les poings serrés : esquissant ici quelques parades comme pour se défendre ; brandissant là le poing haut levé après s’être débarrassée de sa chaussure à talon ; ou bien encore allongée telle une odalisque contemporaine mais dévisageant son public, le poing calé sur la hanche, bien à contre-courant d’une représentation féminine idéalisée par un certain canon artistique.

Quant bien même le spectateur ne saurait déchiffrer toutes les émotions traversées par la chorégraphe, il comprend vite que la lutte et le combat qu’elle mène sont à l’évidence toujours à l’ordre du jour.

Kiss in the Dark d’Anne Quaderi sera présenté dans sa version complète les 8 et 9 mars 2024 dans le cadre du festival Signes de Printemps du Regard du Cygne. La présentation du 8 mars sera suivie d’une table ronde avec des invités pour une discussion avec le public. Info et réservation sur le site du Regard du Cygne.

Kiss in the Dark, une étape de travail vue le 5 janvier à la Fabrique de la Danse.
Tout visuel © avoiretadanser.