• Post category:agenda

Agenda danse juin 2022

La saison touche bientôt à sa fin et si vous n’êtes pas retournés voir de la danse depuis l’abandon du masque en salle, c’est le moment de profiter des derniers beaux spectacles qui se donnent ici et là.
__________________
< Théâtre de l’Echangeur de Bagnolet >

# CONCHA : histoires d’écoute de Marcela Corvalán Santander et Horthense Belhôte les 3 et 4 juin. 

Nous avons déjà évoqué, dans un article précédent, la programmation des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis jusqu’au 18 juin. Pour cette semaine de juin on recommandera la conférence dansée et performée de Marcela Corvalán Santander et Horthense Belhôte, CONCHA : histoires d’écoute, les 3 et 4 juin au Théâtre de l’Echangeur de Bagnolet.  A partir de l’histoire singulière d’un coquillage et de sa polysémie, les deux interprètes développent, par touches successives, en danses et en mots une conférence tout autant poétique que politique et féministe, accompagnée en live par un troisième compère musicien en la personne de Gérald Kurdian. Concernant le processus de création de la pièce, on pourra lire l’entretien avec les artistes sur le site de Ma Culture. Sur la pièce elle-même on peut aussi consulter notre chronique par ici >.

Concha, Marcela Santander @ Bettina Blanc Penther

Hortense Belhôte est également programmée dans le festival Jogging au Carreau du Temple pour sa conférence performée Une histoire du Football féminin le 30 juin et 1 juillet.
La comédienne et performeuse est également une historienne de l’art que l’on peut retrouver sur Arte dans une série tout à fait réjouissante et décalée sur les chefs-d’œuvre de l’art occidental : Merci de ne pas toucher. L’émission Par les temps qui courent de France Culture lui a consacré un épisode dans lequel elle évoque ces dernières créations que sont CONCHA, histoires d’écoute et Performeureuses.


__________________
< Atelier de Paris / CDCN >

# June Events jusqu’au 18 juin.

La problématique de notre rapport à la nature et des rituels qui lui sont liés, traverse un grand nombre de créations comme Listen Here : These Cavern de Daniel Linehan, Earths de Louise Vanneste, Nebula de Vania Vanneau, Chêne centenaire de Marion Carriau et Magda Kachouche et d’autres encore.
La force du festival est aussi de proposer chaque soir avant spectacle un focus en studio, de 18 à 19h, de projets de créations en cours.Si la perspective de vous rendre à l’Atelier de Paris, sis à Vincennes, vous rebute, quelques spectacles se joueront intra-muros au Carreau du Temple : Corps Exquis de Joanne Leighton les 14 et 15 juin (qu’on recommande vivement), L’affadissement du merveilleux de Catherine Gaudet les 17 et 18 juin et Black Bird de Mathilde Rance au BAL le 18 juin à 17h.
Programme détaillé par ici >.

__________________
< Musée Zadkine >

# Performance dansée de Nawel Oulad le 5 juin.

Dans le cadre de la manifestation Rendez-vous aux jardins, la danseuse et chorégraphe Nawel Oulad investit le musée et les jardins du musée pour une série de performances dansées s’inspirant des œuvres du sculpteur Ossip Zadkine. Plus d’infos par ici >.
__________________
< Le Carreau du Temple >

# Sobanova Dance Awards le 10 juin.

Ce concours met en avant de jeunes artistes chorégraphiques pour une finale publique à retrouver sur le plateau du Carreau du Temple. Huit compagnies émergentes ont été sélectionnées en amont. La lauréate bénéficiera d’un financement et d’un accompagnement dédié personnalisé. Le président du jury n’est autre que Mourad Merzouki, directeur du Centre Chorégraphique National de Créteil. Plus d’infos >

_________________
< Théâtre de Chaillot >

# Ballet de l’Opéra de Lyon du 2 au 10 juin.

Répertoire Willian Forsythe à l’honneur avec le Ballet de l’Opéra de Lyon et deux pièces majeures : Quintett et son poignant Jesus’ Blood Never Failed Me Yet orchestré par Gavin Bryars (que l’on entend aussi dans le May B de Maguy Marin) et One Flat Thing, reproduced espèce de grand jeu de construction avec tables. A ce répertoire s’ajoutera une troisième pièce du chorégraphe Mazliah William. En savoir plus et réservation par ici >.

# Corps extrêmes de Rachid Ouramdane du 16 au 24 juin.

Rachid Ouramdane avait chorégraphié la pièce Möbius des circassiens de la compagnie XY. Dans ce prolongement sur une thématique de l’envol, le chorégraphe explore cette fascination pour l’état d’apesanteur dans des chorégraphiques aériennes et en suspension. Plus d’infos et réservation par ici >.

Corps Extrêmes, RachidOuramdane © Pascale Cholette

# Archée de Mylène Benoît du 8 au 17 juin.

“En mêlant danse, chant et musique, Archée questionne les sociétés matriarcales comme organisation alternative du monde, et invente de nouveaux rituels”. En savoir plus >.
__________________
< Micadanses >

# Festival Fait Maison du 11 au 13 juin.

Après 2 saisons d’interruption, Fait Maison, le festival de fin de saison de Micadanses, reprend du service pour présenter un concentré de la danse qui se fait en ce lieu : danse tzigane, créations contemporaines et reprise de répertoire. Ramassé sur 3 jours à raison de 2 spectacles par soirée, le festival est gratuit mais sur réservation. Plus d’info par ici >.

__________________
< Hôtel de Sully >

# Carte blanche à Satchie Noro les 16, 17 et 18 juin.

Dans le cadre de Monuments en mouvement, en partenariat avec le Théâtre de Châtillon la chorégraphe et acrobate aérienne Satchie Noro investit l’Hôtel de Sully 3 jours durant. Au programme deux créations : veStiges, un solo qui explore ce qui tourne, circule, s’arrondit, s’entortille et s’emmêle, et Les Arpenteuses autre solo avec chaise.Le 18 juin, Satchie Noro sera accompagnée par la chanteuse et flutiste Maïa Barouh. Info et réservation par ici >.
__________________
< Le CN D >

# Camping du 16 au 24 juin.

Camping qui se tient au Centre national de la danse à Pantin est un festival chorégraphique international qui propose pendant une quinzaine de jours workshops pour étudiants et artistes professionnels, spectacles, conférences, ateliers pour amateurs. Le programme complet est disponible par ici >.
__________________
< Musée de l’Orangerie >

# Danses crues de Dominique Brun le 27 juin.

Dans le cadre de Danse dans les Nymphéas, Dominique Brun et le Ballet de Lorraine revisitent une pièce du répertoire des Ballets suédois de 1920 : Nuit de Saint Jean de Jean Börlin. Les Ballets suédois, sous la direction de Rolf de Maré et du chorégraphe Jean Börlin, furent l’autre grande compagnie rivale des Ballets russes de Serge Diaghilev dans les années 20.
__________________
< Grande Halle de La Villette >

# Shazam de Philippe Découflé du 30 juin au 10 juillet.

La Villette accueille cette reprise d’une pièce majeure du chorégraphe créée en 1998. Mise en abîme des corps, trompe l’œil, vidéo et danse teintée d’humour et de malice seront au rendez-vous. Anciens et nouveaux de la compagnie DCA se partageront le plateau, avec néanmoins quelques absents de marque comme Christophe Salengro décédé en 2018. Spectacle à voir en famille et qui tombe à point en ce début de vacances estivales. Infos par ici >

# Les Autres de Kader Attou & Cie Accrorap du 9 au 11 juin.

Une pièce créée par l’ancien directeur du Centre chorégraphique de La Rochelle à partir de rencontres musicales avec des interprètes d’instruments atypiques : thérémine, Cristal Blachet et scie musicale. Pour les amateurs de crossover de danse hip-hop et contemporaine à retrouver dans la grande halle de La Villette.
Infos et réservations par ici >.
__________________
< Centre Pompidou >

# Vidéodanse jusqu’au 3 juillet.

Dans le cadre de la grande et belle exposition Berlin. Années 20. Nouvelle Objectivité. August Sander, Vidéodanse propose un programme de films présentant des chorégraphes qui ont largement influencé l’histoire de la danse à l’échelle internationale – des symboles de la création berlinoise des années 1920 (Mary Wigman, Valeska Gert) à l’effervescence de la scène contemporaine (Meg Stuart, Sasha Waltz). Programmation dans le forum tous les jours sauf mardi de 18h à 20h40, entrée libre.

__________________
< Théâtre de la Ville >

# Barbe-Bleue de Pina Bausch et le Tanztheater Wuppertal du 18 juin au 2 juillet.

Créée en 1977 et présentée au Théâtre de la Ville en 1979, c’est là l’occasion de voir une pièce mythique de la célèbre chorégraphe sur la partition de Béla Bartók. Réservation par ici >.

# Danse élargie les 24 & 25 juin.

Cette 7e édition de Danse élargie est organisée par le Théâtre de la Ville – Paris, la compagnie terrain – Boris Charmatz, la Fondation d’entreprise Hermès, le CCN-Ballet national de Marseille – direction (LA)HORDE et le Collectif FAIR-E / CCN de Rennes et de Bretagne.
18 compagnies sélectionnées venues de tout horizon se prêtent au jeu de présenter leurs projets sur un temps maximum de 10′ avec un minimum de 3 participants sur le plateau. Parmi les sélectionnées, on retrouve Leïla Ka qui n’est plus une inconnue. Plus d’infos par ici >.